Greta à Vernier

Imprimer

La venue à Paris de Greta Thunberg a provoqué un écho médiatique considérable, et dans son sillage, son flot de petites polémiques qui se continue. Est-elle manipulée? faut-il l’écouter? Sa nouvelle action d’aller à New York en bateau de millionnaires est-elle pertinente ? etc etc etc. Beaucoup a été dit. Peu en réalité sur la faculté de cette jeune femme d’adresser une petite tapette sur ceux qui l’avaient invité.

Organiser une telle rencontre avec les élus de l’Assemblée nationale le jour même du vote du très controversé accord CETA de libre échange est une pure stratégie politique: Donner de la voix pour faire entendre les idées écolos en s’appuyant sur la culpabilisation. Masquer un agenda politique défavorable par leurs thématiques en faisant plus de bruit. Joli coup politique qui a porté, mais qui ne fait justement que s’inscrire dans des jeux politiques que dénoncent précisément la jeune femme.

Dans son message, Greta Thunberg a été simple et directe: écoutez les scientifiques, arrêtez vos querelles et agissez. Cette analyse est donc aussi une critique des écolos. En cela, la lettre d’appel aux dons adressée en juillet par les Verts suisses sous le slogan « notre climat compte sur vous » est intéressante. Donner un soutien aux Verts c’est sauver le climat. Ben… non en fait.

Dans le dernier numéro de l’ActuVernier, média de la deuxième ville du canton, les Verts sont fiers d’annoncer qu’ils luttent pour l’égalité. La preuve, ils ont déposé 3 motions sur ce thème lors du dernier Conseil municipal et deux ont été acceptées. Tremblez réfractaires à l’égalité, un parti a déposé trois motions! Que ce même parti ait éconduit une femme compétente et appréciée en lui préférant un député de la ville pour les prochaines élections ne semble pas compter. Opportunément, les Verts oublient également de dire que certains de leurs élus se sont prononcés contre la troisième motion de leur propre parti dont pourtant ils vantent les mérites dans la presse. Là on rigole franchement. 

Surtout, ce que les Verts de Vernier ne disent pas, c’est que leur majorité en place avait la possibilité d’adopter le même soir une série de mesures écolos proposées par l’Alternative pour Vernier, mais a refusé de le faire. Refus d’abord d’équiper la commune de connections électriques pour les forains afin de voir disparaître les gros groupes électrogènes qui arrosent la commune et les enfants des écoles de micro-particules dont on sait la nocivité. La mesure, toute simple et très écolo, a été renvoyée pour étude. Pour étudier quoi? que les micro-particules issus de ces moteurs diesel sont catastrophiques pour la santé et l’environnement?

Autre exemple que la fermeture d’un chemin pourtant sans issue au trafic motorisé pour lui préférer un service de navettes. Là, c’est même le conseiller administratif Vert qui est venu contester le vote et sauver les automobilistes. Un comble et un non-sens environnemental.

On comprend à la lecture du dernier ActuVernier qu’il fallait surtout éviter pour les Verts l’adoption d’autre textes qui auraient pu masquer les motions vertes. De la pure stratégie politique. Les Verts doivent garder le lead, même si leurs calculs nauséabonds qui se multiplient les relèguent désormais au théâtre burlesque.

Les Verts de Vernier et leur maire tombé dans le népotisme présentent désormais le visage d’un parti attaché aux calculs de la politique politicienne bien avant l’adoption de mesures en faveur de l’égalité et du climat. Tout à l’opposé de ce que réclame Greta Thunberg qu’ils prennent en exemple.

L’enjeu climatique doit aujourd’hui dépasser le cercle restreint d’un groupe d’élus qui se croient seuls détenteurs de la solution et seuls compétents. Il demande de se retrousser les manches et de trouver le moyens d’agir unanimement au delà des calculs politiques. A ce niveau, il n’est vraiment pas certain que les écolos soient les plus à même d’écouter et de comprendre ce que Greta a dit au delà de leurs petits calculs électoraux. Ils sont mêmes les moins compétents pour cela.

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Greta est une aubaine, voire une chance pour les gouvernements de tous bords qui vont taxer (eau, électricité, gaz, transport etc..). Les bobos paieront et se donneront ainsi bonne conscience. Ils ont les moyens. Mais une autre catégorie de la population qui travaille et qui n'a pas les moyens va mettre des gilets jaunes. Une chose est certaine; ce n'est pas que le climat qui va chauffer.

  • " Ils ont les moyens. "

    Ce ne sont pas ces personnes qui se déplaceront pour cette "envoyée spéciale", mais les oisifs... dont certains retraités, les naïfs qu'on roule dans la farine, qui gobent tout ce qu'écrivent les journaux, et ceux qui votent pour les verts et la gauche! Bref! Les spécialistes qui sont de toutes les manifestations!

  • @Patoucha bien dit et Vous rejoignez mes propos n'ayant pas parus sur ce blog
    J'étais plus caustiques soit mais quand des scientifiques ne peuvent prévoir un astèroide qui frôle la terre comme la semaine passé on est en droit de se poser de nombreuses question au sujet de ces lobbys qui veulent tout contrôler
    Ils avaient peut être besoin d'une nouvelles Jeannes d'Arc puisque la Greta peut voir les fumées de CO 2¨¨
    Qu'on arrête de nous infantiliser et qu'on fasse travailler ces gens qui ont besoin de vivre dans l'irrationnel pour fuir la réalité
    Bonne journée

Les commentaires sont fermés.