Le milliard de la honte

Imprimer

Il aura suffit de 48 heures après l’incendie de Notre-Dame pour qu’une avalanche de promesses de dons d’un montant qui dépasse le milliard de dollars afflue des quatre coins du Monde. Ces nombreuses manifestations de soutien du bottin mondain montrent bien la place particulière que joue ce monument dans l’imaginaire collectif de l’occident. Hélas, elles démontrent également autre chose.

 

D’abord, un grand paradoxe. Les propriétaires des lieux avaient mis des années pour collecter 150 millions de francs nécessaires à des travaux de réfection qui venaient tout juste de commencer. Une collecte qui a eu toutes les peines du monde à être menée. En fin de compte, l’incendie a détruit beaucoup, mais assurément pas pour autant d’argent désormais récolté en quelques heures seulement.

Ensuite, un petit sourire en coin. Ce que font ces généreux donateurs aux noms prestigieux (Arnault, Google, etc etc ) n’est rien d’autres qu’un comportement ancien. Celui de se racheter une bonne conduite ou une image envers une institution qui, tout de même, touche le plus profond des croyances et du mystère de la vie. Le rachat par les oeuvres est un point fondamental du catholicisme. Entre Saint-Louis qui rachète à prix d’or la pseudo couronne d’épines du Christ aux musulmans près d’un millénaire après la condamnation à mort du prophète pour la rapporter à Paris et la famille Arnault qui verse 200 millions pour les travaux futurs, même combat. On voit bien qui détient le pouvoir de nos jours quand on remarque le don généreux, quoique dix fois inférieur, de la ville de Paris pour le même projet…

Enfin une honte. En 48 heures, une somme indécente a été récoltée pour réparer les dégâts d’un simple incendie. Certes dramatique pour le patrimoine mondial. En comparaison des besoins de millions de personnes qui souffrent, aussi en France, ces dons sont une honte.

Bien sûr Notre-Dame doit être réparée. Pas reconstruite, ce qui est impossible, mais réparée. Bien sur encore, l’Eglise devrait urgemment rappeler aux généreux donateurs quelques uns de ses principes fondamentaux lié à l’argent, au partage et à l’amour de son prochain. Ce qui est le plus intéressant dans cette affaire, est l’effet boomerang que ces promesses de dons ne manquera pas de provoquer. En France, la contestation est profonde. En faisant pareillement et de manière indécente l’étalage de leurs puissances financières rarement mobilisées à ce point pour des causes collectives, les grandes fortunes donnent un gilet jaune pour se faire battre. Le jour d’une allocution télévisée cruciale qui a du être reportée, ça force presque l’admiration devant tant d’aveuglement.

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Encore une fois, vous vous trompez lourdement. Il est parfaitement normal que les gens récriminent à payer les impôts quand on voit la manière dont ils sont utilisés. Les fonctionnaires qui les gérent ne sont pas neutres politiquement. Ce milliard offert par les gros riches de France aurait très vraisemblablement été utilisé pour construire plus et plus de mosquées. Ce n'est peut-être pas le voeu profond de M.Arnault et c'est son droit le plus strict...
    Pensez aussi au fait que depuis trente ans, aucun scientifique qui aurait des doutes sur la doxa du GIEC n'a pu toucher le moindre sou pour ses recherches.
    Payez des impôts, oui, mais pas pour nous nuire.

  • Une question me vient à l'esprit. Comment se fait-il que ces monuments ne soient pas assurés ? Notre cathédrale Saint-Pierre n'est-elle pas assurée contre ce genre de sinistre ? Les monuments de la ville ne le sont-ils pas non plus ? N'est-ce pas un devoir de l'Etat que de protéger ces biens culturels ?

  • Effectivement Notre Dame n'arrivait pas à récolter les fonds nécessaires pour sa rénovation. C'est malheureusement un comportement humain. Nous nous réveillons lorsque nous risquons de perdre ce qui nous est important. Nous arrêtons de fumer lorsque notre médecin nous annonce que nos poumons sont en mauvais état, nous faisons du sport lorsque notre santé est chancelante, nous reprenons contact avec des membres de nos familles lorsque ceux ci risquent de disparaître. Notre conscience se réveille dans des moments difficiles, mais souvent trop tard.
    L'incendie de Notre Dame est le triste reflet de ce comportement. Nous prenons subitement conscience ce que ce monument représente et nous réalisons un peu tard qu'il est bien plus qu'une simple cathédrale.
    Jean de la Fontaine disait : "Nous ne voyons le mal que quand il est venu".

  • On peut aussi penser que les dons mirobolants ne sont pas si innocent que ça.
    Il faudra reconstruire la toiture et rénover la cathédrale.
    Peut-être que ces grandes familles sont en train de placer leurs pions pour obtenir les marchés.

  • Budget pour les JO de Paris, près de 7 milliards pour un évènement qui dure quelques semaines. Bien sur, l'équilibre budgétaire est espéré mais quand même.
    Et les budgets de club de foot, plus de 800 millions pour certains.

    Dans le cas Notre Dame, c'est un milliards pour plusieurs années, d'une œuvre qui va vivre des siècles. Ou est le scandale ?

    Si le scandale est qu'il y a des riches, et bien il faut vous y faire, le monde est injuste. Il y a d'autres injustices, celle la maladie et de sa loterie génétique, celle d'avoir un parent violent et alcoolique, ….

    La meilleure répartition des richesse est une obligation pour que le système puisse perdurer, tout le monde est d'accord. Mais concernant le sujet, soyons heureux, sans naïveté, que des privés sortent de l'argent.

    Si votre rogne est que cette élan va sur un monument catholique, symbole aussi de nos racines européenne chrétienne, alors vous devez stopper la politique. Ce ne sont pas nos racines qui sont politiques, mais de ce qu'on en fait.

  • Il y a quelques semaines le responsable des travaux de restauration de Notre Dame se plaignait dans des médias hongrois du manque d'argent pour démarrer les rénovations! Mais l'ingénieur en chef de Notre Dame expliquait hier soir sur LCI que tout avait été fait en 2010 pour refaire l'électricité de toute la cathédrale! Pour lui impossible qu'une charpentes de ce type brûle de la sorte! A voir sur youtube! Il y a un mois un feu criminel était bouté dans l'églises de Saint Sulpice, et personne n'en parle dans les médias français!

  • Si je ne donne pas, on me traite de profiteur et de radin. Si je donne, je suis un opportuniste ou un voleur qui essaye de se racheter une bonne conduite. Finalement je suis bien content de ne pas être milliardaire....

  • Il est toujours plus facile de critiquer après une catastrophe que ceci ou cela n'aurait pas été fait.

    Boccard a tout à fait raison dans son commentaire : ce qui est arrivé à Paris peut arriver en Suisse comme dans un autre pays comme un réveil qui sonne à 6h un peu trop fort alors que l'on rêve de flemmarder encore une heure !

    On peut se poser une question très banale : que se passerait-il à Genève ou à Zurich ou à Berne si leurs cathédrales brulaient ?

    On peut critiquer les familles XYZ de faire des dons et si elles ne faisaient rien, elles seraient aussi critiquées.

    Enfin, je suis d'accord avec vous qu'il faut aussi aider ceux qui constituent le quart monde et ce dans tous les pays.

    Bien à vous

Les commentaires sont fermés.