19/09/2018

Habib autorisé

 

Ainsi donc, Hapsatou serait un prénom insultant pour une personne de nationalité française, selon Eric Zemmour. Dans l'esprit provocateur de cet auteur fascisant, il faut que les français adoptent des prénoms français. William, c'est limite, comme l'a précisé juste après Zemmour. Et il a...raison. Il n'y a pas de Saint William au bottin des saints cathos. 

 

... par contre il existe des noms de saints qui ne sonnent pas du tout Saint Germain des prés: saint Habib, Rafka, Nuno, Kynga, Ruf, Zénobe, Nabor, Kuriakose, Spyridon, Xénophon, Larissa, Kizito, Quirin, Ménéhould, Mariam, Nimatullah, Sabas, Salomon, Zita, existent tous dans le paradis très catholique. On doute que ce raciste d'opérette goûte beaucoup à des prénoms reprenant ces hauts personnages du catholicisme.

 

Plus qu'une boutade, cette liste non-exhaustive démontre qu'Eric Zemmour n'a rien compris à l'Histoire qu'il manie opportunément pour soutenir les thèses le plus nauséabondes. Assimiler l'identité nationale française, construite artificiellement au 19e siècle, à une religion, celle du Roi de France depuis le roi Clovis, un millénaire et demi en arrière, c’est procéder à un mélange absurde. Zemmour est xénophobe. Par tous les moyens il tente de justifier sa xénophobie par la science dont il sélectionne quelques éléments pour en faire des vérités. C’est un idiot.

07:21 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

Commentaires

Il y a saint Guillaume. Zemmour n'est pas bien français non plus comme nom, en français ça ne veut rien dire.

Écrit par : Rémi Mogenet | 19/09/2018

Emigrer en Europe et prénommer son enfant Mohamed, pourquoi pas. Il y a bien un couple de belge qui cherchant un prénom coordonné pour leurs jumelles avait pensé à Vagina et Clitorine.

Écrit par : tartempion | 19/09/2018

Zemmour aurait tellement voulu être français de souche, mais avec ses ascendants
qu’il n’assume pas, c’est compliqué pour lui!

Écrit par : zem | 19/09/2018

Je suis toujours choqué quand j'entends quelqu'un être traité de fasciste. Cela signifie qu'on préfère l'insulte à l'argument. Fasciste est une insulte, Zemmour est un fasciste donc un admirateur d'Hitler et des chemises brunes. Rien de tout ça, bien sûr. Zemmour est un emmerdeur, dans le ronron de la presse aux ordres,il aboie. Nous avons besoin d'emmerdeurs sinon le processus démocratique ne se fait pas. Dans le cas présent, il demande simplement que ceux qui ont pour désir de vivre en France donnent à leurs enfants des prénoms français, cela me paraît raisonnable et il se félicite que ses parents juifs ne l'aient pas prénommé Ezéchiel ou Aaron.
Vos commentateurs vous suivent hélas. L'un d'eux ricane 'Zemmour n'est pas vraiment un nom français'. Or Zemmour a parlé des prénoms, pas des patronymes. Un autre: 'appeler son fils Mohamed, pourquoi pas?' Pardonnez-moi, mais en France ce prénom fait tache. Surtout quand on sait qu'il a été porté par un chef de guerre pilleur de caravanes, assassin, tueurs de juifs et sexuellement dépravé.
A un troisième on peut demander ce qu'il entend pat 'assumer ses ascendants'.
C'est pas clair.
Je constate en outre que sur trois commentateurs, deux se réfugient derrière un pseudo. Z'ont peur?
André Thomann

Écrit par : andré thomann | 19/09/2018

Nous avons 2 personnes adeptes de l'extrême : l'un du français pur souche, l'autre de la mouvance des africains qui cherchent le racisme partout pour jouer la victimisation.

C'est lourd et affligeant.
Il nous manque un Pierre Desproges qui détestait les extrêmes. Autant l'extrême droite, que l'extrême de la bien-pensance.

La conclusion apparente avec Sy est que pour des sujet sensibles, mieux vaut un débat entre français "pure souche" pour éviter les susceptibilités des effarouchés qui compliquent le débat.

Les propos de Zemmour sont très stupides, certainement dit avec méchanceté.
La seule chose à éviter est qu'un débat devient la tribune d'idéologie de haine, sinon la tolérance est requise.
Sy devrait changer de job pour laisser sa place à un dur-à-cuir.

Écrit par : motus | 19/09/2018

Le nom Zemmour est dérivé du berbère et signifie olives pas très loin de l’arabe Zeitoun, patronyme très
usité en Algérie d’où sont originaires les parents de Zemmour.
Vous l’aurez bien compris Zemmour ne s’accepte ni lui, ni ses origines algériennes, Zemmour se
déteste lui d’abord. Tous les arabes qui le croisent en France sans savoir qui il est doivent lui demander avec l’accent beur :euh!mon frère! Tu viens de quel bled d’Algérie?
C’est ça qu’il ne supporte plus c’est sa tête d’arabe!

Écrit par : Info | 20/09/2018

@ monsieur Thomann

Je n'ai pas traité Eric Zemmour de fasciste. J'ai qualifié ses propos de "fascisant", c'est à dire propre à conduire au fascisme. Et c'est le cas.

J'apprécie votre réaction de vous identifier publiquement. Cordialement.

Écrit par : Olivier | 20/09/2018

Je suis plutôt d'accord avec M. Thomann et Zemmour en réalité.
Mais dans les faits impossible d'éditer une liste de prénoms obligatoires alors voilà.
Quant à mon pseudonyme ? Je persiste et signe mdr
En effet je gère mon exposition, cela relève du bon sens, je n'éprouve pas le besoin "d'exister" d'être "reconnu" sur le net. Libre à vous de vous offrir en pâture sur la toile, chacun son truc.

Écrit par : tartempion | 20/09/2018

Dans la partie censurée de l'émission il dit «C’est votre prénom qui est une insulte à la France. (...). Et les prénoms incarnent l’Histoire de la France».

Donc je me suis permis d'étudier la présence du prénom "Eric dans l'histoire de la France".

Personne célèbre dans l'Histoire de France : Aucun (les seuls Eric "connus" sont des personnalités du XXe qui n'ont pas encore marqué l'Histoire de France)

Prénom d’origine scandinave
St-Eric (le seul et l'unique) était roi de ... Suède

Le prénom Eric apparut en France vers l’année 1900 et resta peu fréquent jusqu’en 1940 (https://www.prenoms.com/prenom/ERIC.html)

Donc Eric n'est pas un prénom de l' "Histoire de la France" et serait selon ce même E. Zemmour ... "une insulte à la France".

Enfin c'est lui qui le dit.

Écrit par : toto | 20/09/2018

@Olivier, vous allez voir ce qui mènera la France au chaos, si c'est Zemmour ou ce qu'il dénonce !

Mais il y en a qui préfèrent regarder le doigt que la lune !

Le pouvoir et ses médias aux ordres comme des chiens préfèrent nettement tuer le messager que vouloir traiter la cause !

Il suffit de voir comment est traité le cas de ces 4 femmes quasiment trucidées dans les rues Basses, les prénoms et initiales des noms n'ont pas été communiqués, comme cela ce fait dès lors que les auteurs ont des noms à consonance musulmane, il ne s'agissait de rien d'autre que d'une application de la charia pour autant bien-sûr que ces auteurs soient musulmans, ce dont, au vu du silence sur les identités ne fait que de confirmer leur origine !

Concernant les immigrés venant des pays musulmans, ils ne se comportent pas tous comme des immigrés, mais plutôt contre des envahisseurs conquérants tenant dans leurs mains des exemplaires de la charia !

Écrit par : Madeleine F | 20/09/2018

Fascisme! Vous avez dit fascisme?
Que pensez-vous de tous ces convertis qui ont pris des prénoms musulmans, probablement sous l'influence de ceux qui les ont amené à la conversion?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 20/09/2018

A force de critiquer Zemmour, certains en attrape des zémmouroïdes. (Mot inventé par moi sur le blog HL il y a des années)

Et que penser de ces islamistes et fascistes sur les blogs, (même si c'est hors sujet) portant des prénoms français afin de mieux se fondre dans la foule? Ils ont surement honte de leur identité. Ils ont également la particularité de désigner les autres comme -racistes ou d'employer à leur égard le mot -haine et ainsi se faire passer pour des victimes.

Antisémites, anti américains, anti capitalistes ils ont un point commun: "détruire l'Occident et son Histoire" mensonges, taqiyya, dissimulation et victimisation sont leurs terrain de jeu très dangereux.

Ben allah a pris le prénom d'Alexandre afin de jouer l'anacondas attendant sa proie de haut niveau. Que certains gardent leurs véritables identité, en cas de révolte nul ne peut se tromper.

Quant à Hapsatou, elle ne méritait pas cela.

Écrit par : NOËL Pierre | 21/09/2018

Je n'ai pas vocation de défendre Zemmour, mais je l'ai entendu dire sur "Les Grandes Gueules" qu'avant qu'il n'ait prononcé une seule parole, la femme en question l'avait traité de "honte pour la France". Un des participants à l'émission a confirmé. Or personne ne fait allusion à cela dans aucun des contre-rendus que j'ai lus.
Quel que soit le reste du débat sur les prénoms, force est de constater qu'en jouant à la victime, Hapsatou se révèle donc hypocrite et adepte du jeu de victimisation.

Écrit par : Mère-Grand | 22/09/2018

Les commentaires sont fermés.