14/12/2017

Emmanuel Macron découvre l'Afrique

Au dernier jour de sa tournée africaine le dimanche 3 décembre dernier, Emmanuel Macron s’est entendu dire les 4 vérités du plus gros continent de la planète. Par la bouche du président Akufo-Addo du Ghana, la diatribe fera sans doute date. Beaucoup de Suisses et d’élus de notre pays, à commencer par ceux de Vernier qui viennent de diviser par deux le montant de l’aide internationale dans le budget 2018, devraient prendre le temps d’écouter ces 8 minutes qui claquent comme un rappel à l’ordre.

 


Il ne s’agit pas d’un discours du président Akufo-Addo mais de la réponse en conférence de presse à une question concernant les jeune africains qui n’ont d’yeux que pour l’Europe et qui parcourent des milliers de kilomètres pour la rejoindre, parfois au péril de leurs vies. Pas des paroles improvisées pour autant, puisque ce qui est dit figure en bonne place dans le programme électoral de celui qui a accédé à la fonction suprême du Ghana il y a quelques mois seulement.

Derrière les mots d’un président africain plein de dynamisme, la question du néocolonialisme. L’Europe aide l’Afrique et c’est bien. Sauf que cela ne marche pas et que cela fait 60 ans qu’on le sait. Que cela entretient d’anciens stéréotypes: les Africains sont paresseux, peu créatifs, peu dynamiques, corrompus, incapables de se gérer tout seuls, de financer un système de santé plutôt qu’une armée sur-dimensionnée, etc. De l’autre côté, l’Europe est persuadée d’être un modèle, de détenir les clés du développement où elle figure au sommet, grâce à une richesse durement acquise à la sueur de ses seuls forces.

Au détour de cette question, quelques vérités qu’il faut rappeler: l’Afrique est un continent riche en ressources. La récente exploitation pétrolière n’est venue que s’ajouter à une situation connue bien avant la décolonisation des années 1960. L’Afrique est un continent jeune, en sorte qu’elle détient les éléments clé d’un brillant développement économique. Alors quoi?

Alors, en reproduisant éternellement les mêmes discours imbus des mêmes certitudes et du même paternalisme, qui ont engendrés des générations de leaders africains incapables d’oeuvrer pour l’intérêt de leurs pays, l’Europe ne fait que violer l’Afrique. A longueur de temps, systématiquement, avec la certitude qu’elle a une légitimité civilisationnelle à le faire. Ce concept de viol de l’imaginaire, connu depuis Fanon et sans cesse décrit jusqu’à Aminata Traoré, perdure néanmoins.

L'Afrique n'est pas exempte de reproches. Et de loin. Akufo-Addo n'a pas raison sur tout, et notamment sur son appréciation des Etats italien et irlandais du 19e siècle. Certes. Ces mots lancés à la face du président français qui n'en a sans doute pas compris la réelle portée font du bien.

Elément révélateur de l’incapacité d’Emmanuel Macron de comprendre ce qu'il entendait: sa prise de parole juste après. Pour se féliciter d’avoir en face de lui une nouvelle génération de leader africain, qu’il décrit comme négligée par l’Europe. Nouvelle génération? Akufo-Addo a 73 ans, Monsieur le président. Il pourrait être votre père et ce qu’il dit est déjà lisible chez Franz Fanon à la fin des années 1950.

 

07:30 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Oui, oui. Franz Fanon... mais aussi Axelle Kabou : "l'Afrique refuse-t-elle le développement" (elle répond par l'affirmative...). Stephen Smith : Négrologie.
Et Dambisa Moyo : Death Aid.
Les Africains ne sont justement pas des sous-hommes. Ils sont seuls responsables de leur situation, depuis le temps qu'ils sont décolonisés. On a les dirigeants qu'on mérite, et si on n'en est pas content, on n'émigre pas : on se bat pour en changer. Il faut parfois ne pas avoir peur de la vérité...

Écrit par : Géo | 14/12/2017

Pourquoi encore vous étonner de l'attitude de ce petit monsieur? Il est pareil à lui même partout, formaté pour plaire aux "z'élites"! Même le Time lui consacre sa première page, c'est là pour lui l'essentiel!

Écrit par : dominique degoumois | 14/12/2017

Excellent billet ! concernant l'occident on est tenté de montrer encore une fois de plus du doigt les comportementalistes qui veulent tout gérer mais qui eux aussi sont reliés à des technologies bourrées de métaux
Qui eux seront sources de maux pour les jeunes et moins jeunes Africains passant leur temps à chercher de quoi nourrir l'intelligence artificielle
elle aussi source de nombreux maux mais pour les jeunes occidentaux
Bonne journée Monsieur Perroux !

Écrit par : lovejoie | 14/12/2017

" L’Afrique est un continent jeune, en sorte qu’elle détient les éléments clé d’un brillant développement économique. "

Malheureusement, c'est tout le contraire, c'est son talon d'Achille.

Dans 40-50 ans cette génération sera un casse-tête pour les Etats africains. Ils n'auront pas les moyens de faire une AVS pour autant de personnes. C'est une catastrophe programmée.

Quant aux développement économique, on semble très loin de la recherche et développement qui seul assure une base solide à une économie.

De plus, Les ONG européens et autres aides devraient totalement se désengager de l'Afrique. Seul l'ONU et les ONG africaines devraient être sur le terrain. Ce qui n'empêche pas de les aider financièrement.
Une ONG occidentale en Afrique, c'est un moyen de leur dire, vous n'êtes pas capable de vous occuper de votre population. Ca ne peut donc qu'attiser la colère des peuples qui malgré leur proclamation haut et fort de leur fiertés ne peuvent qu'avoir honte d'être aidé.

Le désengagement en Afrique doit être la nouvelle politique pour que l'obsession sur l'occident cesse et qu'ils regardent leurs problèmes sans les excuses habituelles.

Je ne suis pas optimiste quant à l'avenir de l'Afrique. Il y aura une amélioration du tissus économique, mais qui ne sera pas capable de suivre la courbe de natalité.

Dans 20 ans, ce sera le même constat. Le changement passera par le changement des structures de la société et ce n'est pas pour demain, parce qu'il faut plusieurs générations.

Écrit par : motus | 14/12/2017

Je n'ai pas trouvé de lien à ce discours. Le voici:
https://www.youtube.com/watch?v=zkGf6HrPqZY
Remarquable. Très bon billet. Merci.

Écrit par : Roland | 14/12/2017

Les commentaires sont fermés.