24/04/2017

Un premier tour qui fait du bien

Vendredi soir encore, les critiques pleuvaient dans les médias français contre une campagne jugée «calamiteuse». A l’issue de ce premier tour des présidentielles, la France apparaît cependant dans une situation prometteuse, montrant que la démocratie est plus vivace que jamais.


Il y a de la discrimination en France et dans le monde, de l’injustice sociale, un fossé numérique et des atteintes graves à l’environnement. Alors que la moitié des votants se sont précipités dans des camps populistes, le favori à l’élection revêt un visage passionnant. Emmanuel Macron fait peur à cause d’un passé dans la finance, de son jeune âge et de son inexpérience. Tous ces reproches sont en réalités de formidables atouts. D'autant que sa position face aux populismes se démarque. Il affronte, il explique, il tient tête, là où traditionnellement la classe politique néglige et dénigre.

A peine Emmanuel Macron a-t-il commencé à prendre la parole hier soir, que déjà il annonce des bouleversements politiques s’il était élu. Il semble clair que s’il est élu, il formera un gouvernements avec des femmes et des hommes jeunes et majoritairement peu lié avec le sérail de la politique. Un gouvernement que l'ensemble des médias qualifiera sans doute de "technocrates". Ultime clivage d’un pays profondément divisé. La France risque fort de voir s'affronter une classe politique d'un nouveau genre face à de vieux hippopotames somnolents dans leurs prés carrés d'un côté et des populistes dopés par les difficultés des précédents de l'autre. Nul ne sait ce qui est ressortira.

La France vit des heures passionnantes porteuses d'espoir et de renouveau. La procédure judiciaire qui ne manquera pas de fragiliser un ancien premier ministre happé par les règlements de compte de son camp politique, à qui tous promettait la victoire il y a 3 mois à peine, va contribuer au changement. Il y a de quoi changer en profondeur les mentalités. 

S’il y a une leçon à retenir de ces élections c’est que la démocratie est plus vivace que jamais. Qu’aucun problème n’est réglé mais que la voie sur laquelle semble se diriger la France est prometteuse.

 

10:30 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Un premier tour qui fait du bien et cinq années qui vont faire très mal.

Écrit par : norbert maendly | 24/04/2017

Surprenant qu'un vert perçoive le pantin des multinationales comme "un porteur d'espoir".

Écrit par : C. Martel | 25/04/2017

Les commentaires sont fermés.