18/02/2017

2017 annus horribilis de la démocratie?

Rarement les démocraties aux quatre coins du globe se seront autant retrouvées sous pression. Devant un test grandeur nature de leurs solidités. Petit tour de 3 démocraties sous pression.


Etat-Unis: Démocratiquement élu à l’automne dernier, le nouveau président américain peine à concilier une fonction qu’il doit revêtir tout en voulant la chambouler, avec un caractère frondeur qu’il veut conserver. Le pouvoir judiciaire lui a rappelé la semaine dernière que la démocratie fonctionnait avec 3 pouvoirs. Le bras de fer ne fait que commencer et les citoyens ne sont pas en reste. Vu déjà le nombre de fuites, causées vraisemblablement par les attaques en règle de ce président contre ses propres administrations, la démocratie américaine n’a pas fini d’être mise sous tensions.

France: Quand on décapite une poule, elle continue un temps à courir. François Fillon, qui s’était fait le chantre de l’éthique, a été décapité. Celui qui avait course gagnée dans les sondages court toujours, s’accrochant à l’idée que l’orage finira par se calmer. Pourtant, sa candidature est déjà condamnée. Il a perdu le soutien d’une partie des militants de base et des élus locaux de son propre camp qui n’en peuvent plus d’être assimilés aux magouilles. Impossible d’être élu dans ces conditions à moins d’un miracle. Le cas échéant, la fonction présidentielle serait très affaiblie. Rien qu’à observer ce qu’il se passe dans les quelques collectivités locales administrées par le FN, une présidence FN ne ferait pas mieux. Quand aux autres candidats, ce sont des novices. En attendant la 6e République tant réclamée, la France entre en Démocratie cornélienne.

Afrique du sud: Scène surréaliste au parlement. Lors de son discours annuel à la nation, le président Zuma, empêtré dans des affaires, a été chahuté par des élus d’extrême gauche, siégeant traditionnellement en tenue de mineurs et de femmes de ménage. Leur expulsion manu militari de la séance, qui n’a pas été suspendue, a choqué le pays. En préparation de la présidentielle de 2019, les coulisses s’agitent autour de deux favoris du système. L’ex-femme du président actuel, qui n’apparaît pas beaucoup plus propre, et le prometteur Cyril Ramaphosa, actuel vice-président et meilleur représentant des leaders post-apartheid. Alors que l’ANC refuse de lâcher le président Zuma, les dissidences se multiplient. Ramaphosa a une bonne carte à jouer, à condition de louvoyer entre éthique et collaboration avec un président corrompu. De la haute voltige pour cet ancien syndicaliste très populaire, devenu richissime homme d’affaire. Un défi à la hauteur du bonhomme.

De ces trois situations très différentes, on peut tirer un enseignement commun. Jusqu’ici, toute ces démocraties ont montré leurs vivacités et leurs capacités à résister aux chocs. Certes, les Etats-Unis, la France et l’Afrique du sud sortiront transformées de ces périodes agitées. On peut cependant légitimement espérer qu’elles en sortiront indemnes.

09:32 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

"Etat-Unis: Démocratiquement élu"
Non. Il y a eu un coup d'État. Il suffit de comparer les sondages sortie des urnes avec les résultats finals dans les trois États clés. La déclaration d'investiture de Trump était inouïe. Mais ce n'est pas lui qui gouverne. C'est, en partie, le congrès où le parti dit "républicain" dispose de la majorité des voix.
http://csglobe.com/8-things-congress-distracted-trump/
La phase suivante devrait être la destitution de Trump s'il persiste à vouloir appliquer son programme déclamé lors de l'investiture. La destitution de Flynn c'est déjà fait.
La cia est aussi aux commandes. Trump n'est pas Kennedy.
La destruction des États-Unis se fera de l'intérieur par la pollution massive des terres et de l'eau (cf. point 2 dans le lien ci-dessus).

"France: Quand on décapite une poule, elle continue un temps à courir."
C'est exactement ça. Parce que le mot d'ordre est: se servir plutôt que servir. cqfd.

"espérer qu’elles en sortiront indemnes."
Parce que vous pensez que les citoyens les moins bien lotis de ces pays sont indemnes? Cela fait des années qu'ils supportent des régimes qui voient les plus riches continuer à s'engraisser sans rien partager ou si peu. Juste de quoi éviter des émeutes. Mais la police US a déjà pris des mesures dans ce sens.
Et aussi:
http://csglobe.com/us-forest-service-ignores-nestles-illegal-take-over-of-water-supply/

Écrit par : Charles | 18/02/2017

François Fillon est dans un bateau. Lequel tombe à l'eau ?

Écrit par : François Fillon | 18/02/2017

Charles@ Vous tombez dans tous les hoaxes possibles et imaginables ! Nestlé tue les petits babies, nestlé vole l'eau des pauvres...
Tout cela est profondément ridicule et indigne d'un esprit critique. L'eau a un cycle, les pluies tombent et les nappes se rechargent. Sur aucun autre sujet, la political correctness n'est tombé si bas intellectuellement parlant. Alors venez nous parler de complotisme après ça...

Écrit par : Géo | 18/02/2017

Ben Géo! Depuis le temps vous n'avez donc rien appris sur Johann/Charles et autres pseudos trolls!

Écrit par : Patoucha | 18/02/2017

Les commentaires sont fermés.