11/01/2017

Délire de fuites

Et vlan, encore une fuite ce matin! Cette fois, ce serait une vidéo du président élu Trump dans un hôtel de Moscou avec des prostituées. Cette information que les médias s'entendent à qualifier de "non-vérifiée", aurait été donnée par les services secret américains à ce même Trump. Après Clinton et ses mails (vraies et nombreuses fuites), le pizzagate (une grosse blague), et d'autres encore, ça fuite de partout au pays de l'Oncle Sam. Révélateur du malaise au plus haut niveau de la démocratie américaine.


Les informations confidentielles et compromettantes sont nombreuses, et cela dans n'importe quel système politique. Les tentatives de déstabiliser quelqu'un avec des vraies ou de fausses informations aussi. Obama avait eu sa ration, entre sa pseudo non-naissance sur le sol américain, sa pseudo foi en l'islam, etc. Toutes se sont effondrées.

Avant lui, on avait accusé Bush fils d'avoir échappé à ses obligations militaires, Clinton d'avoir manié le cigare de manière peu conventionnelle avec une stagiaire (une affaire qui failli lui coûté son poste), etc, etc, etc, etc.

La fuite et la tentative de déstabilisation sont révélatrices d'un malaise. Cela veut dire que des personnes bien placées, détentrices d'un secret de fonction, viole ce dernier de manière délibérée. Deux motivations ont de tous temps encouragé ces pratiques: l'argent et l'éclatement de la vérité au nom d'une fidélité désintéressée à une cause, un sentiment national, etc. 

Hillary Clinton était détestée d'une partie de l'intelligentsia de son propre parti. Elle l'a payé cash. Trump ne fait pas mieux. Ce dernier ajoute encore une méfiance affichée de ses propres services de renseignements, sinon de services entier de sa propre administration. Vraiment, avec un tel bagage, on a pas fini de se réveiller en découvrant de nouvelles fuites qui concernent les Etats-Unis.

08:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.